Histoire de l’ADEESE

1986

À la suite de divergences d’idées et de positions, les étudiants en éducation de l’UQAM se séparent de la défunte AGEUQAM (Association Générale des Étudiants de l’UQAM) pour donner naissance à l’ancêtre de l’ADEESE-UQAM, soit l’ADESFMUQAM  (Association des étudiants du secteur de la Formation des Maîtres).

1990

ADESFMUQAM devient membre de la FEUQ (Fédération Étudiante Universitaire du Québec)

Création de la Fondation Renald Legendre qui, à chaque année, distribue des bourses à des étudiants en éducation à l’UQAM.  Selon les lettres patentes, la Fondation est incorporée en 1991.

1991

ADESFMUQAM change son nom pour l’ADEESE-UQAM (Association des étudiantes et des étudiants de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal).

1993

L’ADEESE-UQAM fait son entrée dans les locaux du nouveau pavillon de l’Éducation de l’UQAM au N-S1245

1999

L’ADEESE-UQAM participe à la grande mobilisation étudiante pour un réinvestissement en Éducation.

2002

L’ADEESE-UQAM participe à la grande mobilisation étudiante contre l’inclusion de l’éducation dans le traité de la ZLÉA.

2003

Instauration du service de régime de soins de santé et dentaires de l’ASEQ pour les membres de l’ADEESE-UQAM.

2004

Le 10 novembre, les membres de l’ADEESE-UQAM votent une levée de cours afin de manifester dans la rue contre les coupures en aide financière. Plus de 12 000 étudiants ont marché dans les rues de Montréal.

2005

912 membres se sont présentés à l’assemblée générale extraordinaire du 23 février 2005 de l’ADEESE-UQAM. Plus de 70% des étudiants et étudiantes présents se sont prononcés en faveur d’une grève générale illimité. La résolution suivante a donc été adoptée à la majorité :

Que l’ADEESE-UQAM déclenche une grève générale illimitée ;

Que la grève générale illimitée de l’ADEESE-UQAM débute le 23 février 2005 à 0h00 (minuit) et que l’Assemblée générale se réunisse tous les trois jours ouvrables ;

Ce moyen d’action est choisi afin de dénoncer et de condamner, à moins d’un mois du dépôt du prochain budget provincial, les coupures dans le programme de prêts et bourses du Ministère de l’éducation du Québec.

L’ADEESE-UQAM participe aux manifestations contre les actions du gouvernement dans le programme d’Aide financière aux études. Plus de 300 étudiants ont marché jusqu’aux bureaux du ministère, au 600 rue Fullum, pour faire 103 secondes de silences. L’ADEESE-UQAM est aussi des 100 000 étudiants lors de la grande marche du 16 mars.

L’ADEESE-UQAM organise un référendum sur sa désaffiliation de la FEUQ. Bien que le quorum n’ait pas été atteint, 74% des membres ayant voté se sont prononcés CONTRE la désaffiliation.

2008

L’ADEESE-UQAM parvient à remettre sur pied la Fondation Renald Legendre qui avait été délaissée par ses administrateurs pendant près de 10 ans.

2010

L’Assemblée générale de la Fondation Renald Legendre décide de mettre un terme à la fondation dont la gestion comptable coûtait plus cher que les bourses qu’elle remettait. Les actifs sont confiés à l’ADEESE-UQAM pour qu’elle poursuive la mission de la Fondation Renald Legendre grâce à sa politique de bourses et subventions.

2011

Suite à l’annonce d’une hausse de 1625$ des frais de scolarité, plusieurs actions ont été menées par la FEUQ, dont l’ADEESE fait partie, afin de contrer cette entrave à l’accessibilité aux études. Les premières actions sont menées pour une escalade des moyens de pression.

2012

Le 23 février 2012, l’ADEESE tient une assemblée générale de grève qui réunit plus de 700 étudiants. Cette instance adopte le mandat historique suivant :

Que l’ADEESE déclenche une grève générale illimitée immédiatement, qu’une assemblée générale de reconduction ait lieu dans les 12 prochains jours francs et que les stages et les cours-stage soient exclus. 

Lors de l’assemblée générale extraordinaire du 14 mars, la position de l’ADEESE concernant les frais de scolarité est modifiée pour devenir :

Que l’ADEESE inscrive sa position de gel des frais de scolarité dans une perspective de gratuité scolaire.

Après une suite d’évènements soit : une loi spéciale (projet de loi 78 ou loi 12), une injonction à l’UQAM, le déclenchement d’élections provinciales, l’Assemblée générale de l’ADEESE du 20 août vote en faveur d’un retour en classe dans un contexte de trêve de la grève en vigueur.  Le 4 septembre, le parti au pouvoir change pour le Parti Québécois. La loi 12 (projet de loi 78) est abrogée alors qu’une indexation des frais de scolarité est appliquée.

2013

C’est plus officiellement le 19 mars 2013 que l’Assemblée générale décide de mettre fin à la trêve ainsi qu’à la grève qui conclut la mobilisation étudiante historique de 2012 de l’ADEESE.  Pendant cette mobilisation, l’ADEESE a revendiquée le gel des frais de scolarité dans une perspective de gratuité scolaire, la participation de la FEUQ au Sommet sur l’enseignement supérieur, la bonification de l’aide financière aux études, la révision de la grille de financement des universités et plusieurs autres améliorations au système d’éducation québécois.